Skip to main content

Mohd FAIZAL NORDIN (Kuala Lumpur, Malaysia)

By novembre 16, 2010janvier 19th, 2018Témoignages

Une semaine plus tard nous avons commencé à voir de gros changements. Il arrivait à bouger son bras, sa main et ses doigts, et pouvait avaler sa nourriture. Ces progrès ont renforcé notre confiance en NeuroAiD™. Après quasiment 7 mois de traitement et une thérapie physique intensive, mon père peut maintenant marcher, parler et tout faire seul, avec une supervision minimale.

Mohd FAIZAL NORDIN (Kuala Lumpur, Malaysia)

«Mon père a été admis à l’hôpital le 26 Juin 2010, après avoir fait un AVC à cause d’un fort taux de cholestérol et d’une tension artérielle élevée. Il est resté dans le coma pendant 3 jours. Après ces 3 jours il a commencé à récupérer, mais était toujours très faible. Il ne pouvait pas manger ou marcher et la moitié droite de son corps était paralysée.

Après 2 semaines, son médecin nous a demandé de l’accueillir à la maison et nous nous sommes occupés de lui en surveillant son état de très près. Nous avons tout fait pour l’aider et à ce moment la nous n’avions pas besoin d’argent, parce que même avec de l’argent nous ne pouvions pas lui rendre sa vie d’avant.

Avant de le ramener à la maison, son médecin nous avait parlé de NeuroAiD™, un nouveau traitement disponible en Malaisie. Trois semaines après son AVC, nous avons commencé à lui donner le traitement NeuroAiD™, à raison de 4 capsules trois fois par jour. Une semaine plus tard nous avons commencé à voir de gros changements. Il arrivait à bouger son bras, sa main et ses doigts, et pouvait avaler sa nourriture. Ces progrès ont renforcé notre confiance en NeuroAiD™. Après quasiment 7 mois de traitement et une thérapie physique intensive, mon père peut maintenant marcher, parler et tout faire seul, avec une supervision minimale.

La famille entière est heureuse de ces améliorations et nous remercions Dieu de nous avoir permis de connaitre ce produit miraculeux. Nous vous remercions et espérons que notre histoire aidera d’autres patients souffrant d’AVC.»