Mlle D. (France)

By août 5, 2013janvier 19th, 2018Témoignages

C'est au bout de quelques jours seulement que nous avons constaté les effets bénéfique de NeuroAiD™. Il porte très bien sa fonction "accélérateur de récupération". Ma mère a eut au bout de 3 jours une parole plus souple, le cerveau était plus réactif, elle obtenait une meilleure concentration. Puis sa jambe a commencé à bouger un tout petit peu.

Mlle D. (France)

En novembre dernier, nous avons détecté un cancer chez ma mère âgée de 63 ans. Nous avons mis en place un protocole de radiothérapie potentialisé par de la chimiothérapie. Après, avoir vécu tous les effets secondaires de la chimiothérapie, au bout de 11 jours de radiothérapies et 3 chimiothérapies, et n’étant absolument pas sur du lien de cause à effet, ma mère a eu un A.V.C. en janvier. Son A.V.C ischémique sylvien a été très conséquent. Elle a été mutique avec une hémiplégie droite aux 3 étages. Après quelques jours de soin intensif, elle a pu avoir une ébauche de mouvement et émettre quelques mots. Elle a été placée dans un centre de rééducation. Elle a été suivi par une ergo, un kiné et une orthophoniste. Son état était stable sans réel progrès ou des progrès long à venir.

Nous avons eu un rendez-vous avec le neurologue début mars, celui-ci nous a fortement conseiller, si nous le pouvions, d’utiliser NeuroAiD™, afin d’optimiser la récupération. Malgré, le coût qui n’est pas moindre, nous avons essayé et nous n’avons constaté aucun effet secondaire. C’est au bout de quelques jours seulement que nous avons constaté les effets bénéfique de NeuroAiD™. Il porte très bien sa fonction « accélérateur de récupération ». Ma mère a eut au bout de 3 jours une parole plus souple, le cerveau était plus réactif, elle obtenait une meilleure concentration. Puis sa jambe a commencé à bouger un tout petit peu. Aujourd’hui au mois de juin et après trois mois de traitement NeuroAiD™, nous remercions l’équipe de recherche pour ce magnifique travail ! Sans ce produit et sachant que c’est principalement dans les 6 premiers mois suite à un A.V.C que le patient a le plus de chance de récupérer, nous sommes certain que sans NeuroAiD™, nous n’aurions pas eu le même résultat.

L’état actuel de ma mère est qu’elle parle et se fait très bien comprendre, elle commence à marcher avec la canne tripode, elle écrit de sa main gauche (initialement droitière). Bien sûr des séquelles demeurent le bras droit ne bouge pas, elle reste en fauteuil roulant le temps d’apprendre à marcher avec la canne tripode. C’est pour cela qu’au-delà du traitement de trois mois de NeuroAiD™, nous avons décidé avec l’accord des médecins, de maintenir le traitement pour potentialiser sa récupération.

Si vous lisez mon témoignage et que vous ou un de vos proches se trouve dans la situation de ma maman, sachez qu’avec NeuroAiD™ et de l’acharnement rien n’est perdu bien au contraire! La santé n’a pas de prix en espérant qu’avec les fonds d’aujourd’hui, NeuroAiD™ soit accessible à tous et reconnu officiellement comme médicament afin d’espérer un remboursement à long terme.

Encore merci à toute l’équipe qui s’occupe de NeuroAiD™

Mlle D. »