Daryll Boyce (Australie)

By juin 14, 2019juin 19th, 2019Témoignages

Depuis qu’elle suit le traitement, nous avons remarqué qu’elle reconnait mieux son entourage. En effet, ses capacités de mémorisation se sont améliorées. Elle parvient aussi à bouger sa jambe gauche.

Daryll Boyce (Australie)

Ma mère, Pamella Boyce, a été victime d’un grave AVC ischémique à l’âge de 71 ans le 7 Juin 2011. Après que son médecin traitant m’ait annoncé que les progrès de ma mère stagnaient et qu’il fallait la placer en maison de retraite médicalisée, j’ai décidé de chercher un traitement alternatif efficace sur internet. Les témoignages sur votre site internet m’ont encouragé à en savoir plus sur NeuroAiD™

J’en ai parlé à mon oncle, qui lui même a fait ses propres recherches et discuté avec des pharmaciens à Singapour qui lui ont vivement recommandé NeuroAiD™. Ensuite, j’ai transmis au médecin traitant de ma mère des informations sur le traitement trouvées sur le site internet neuroaid.com. Si celui-ci n’avait encore jamais prescrit le traitement NeuroAiD™ à ses patients, en revanche il en avait déjà entendu parler en bien lors de conférences sur le thème de l’AVC. Dès le début du traitement de ma mère, j’ai commencé à tenir un carnet de bord afin de noter chacun de ses progrès cognitifs, visuels et moteurs.

Depuis qu’elle suit le traitement, nous avons remarqué qu’elle reconnait mieux son entourage. En effet, ses capacités de mémorisation se sont améliorées. Elle parvient aussi à bouger sa jambe gauche. De plus, avant de suivre le traitement elle n’avait plus le goût de la lecture. Elle l’a retrouvé récemment en lisant un livre sur le thème de la bataille contre l’AVC, et recommence à lire des magasines. Enfin, ses périodes de dépressions se sont peu à peu espacées pour laisser place à un état d’esprit plus positif favorable à son rétablissement.

Lorsque les médecins nous ont montrés le scanner de notre mère, il est apparu clairement que l’AVC dont elle a été victime lui a endommagé près des 1/3 de l’hémisphère droit de son cerveau. Ils nous ont dit qu’il n’y avait plus rien à faire et qu’elle ne s’en remettrait jamais. Par conséquent, nous sommes intimement convaincus que NeuroAiD™ est à l’ origine des progrès accomplis par notre mère. Cette dernière compte prouver aux médecins qu’ils se sont trompés.

Maintenant, nous prions pour qu’elle puisse retrouver son indépendance et rentrer à la maison grâce à NeuroAiD™.

Nous vous remercions de nous avoir donnés la possibilité d’essayer le traitement NeuroAiD™.