Boostez votre guérison avec NeuroAiD

NeuroAiD est un traitement oral pour la récupération après un AVC

NeuroAiD permet aux survivants d’un AVC d’améliorer leurs chances de réduire leurs déficits neurologiques et de récupérer le maximum de leurs capacités motrices et cognitives.


L’état actuel de ma mère est qu’elle parle et se fait très bien comprendre,
elle commence à marcher avec la canne tripode, elle écrit de sa main gauche (initialement droitière). Bien sûr des séquelles demeurent le bras droit ne bouge pas, elle reste en fauteuil roulant le temps d’apprendre à marcher avec la canne tripode. C’est pour cela qu’au-delà du traitement de trois mois de NeuroAiD, nous avons décidé avec l’accord des médecins, de maintenir le traitement pour potentialiser sa récupération. Si vous lisez mon témoignage et que vous ou un de vos proches se trouve dans la situation de ma maman, sachez qu’avec NeuroAiD et de l’acharnement rien n’est perdu bien au contraire! La santé n’a pas de prix en espérant qu’avec les fonds d’aujourd’hui, NeuroAiD soit accessible à tous et reconnu officiellement comme médicament afin d’espérer un remboursement à long terme. Encore merci à toute l’équipe qui s’occupe de NeuroAiD. Best regards, Mlle D., France


Doug a réalisé d’énormes progrès dans tous les domaines,
en retrouvant sa mobilité en utilisant une canne, il peut manger, s’habiller et effectuer quelques travaux utiles dans la maison par exemple, en rangeant un tuyau d’arrosage, en conversant avec les gens et ceux-ci commentent sur ses progrès dans la clarté de son élocution. Doug est récemment devenu membre d’une salle de sport et y va 3-4 fois par semaine où il suit un programme conçu pour lui. Il utilise le tapis roulant d’exercice, le vélo d’intérieur et les poids et fait maintenant des crunchs sur le tapis afin de retrouver ses abdominaux d’acier (ou tablette de chocolats)! Sa détermination et sa motivation pour s’améliorer et d’essayer de reconquérir ce qu’il a perdu, sont vraiment dignes d’éloges. Nous remercions NeuroAiD et l’équipe pour son soutien. Leurs informations, soins et communications constants furent géniaux. Best Regards, Douglas Cheer, Australie

J’ai commencé les pilules en premier, et ensuite la thérapie. Lorsque je suis allée en thérapie pour mon évaluation, j’ai dit au thérapeute que ma main… les jeunes femmes qui me mettent mon appareil orthopédique la nuit m’ont dit que ma main s’améliorait, elle était plus flexible, plus facile à déplacer. Je n’avais plus autant mal. J’en ai informé la thérapeute mais je ne crois pas qu’elle fut très impressionnée par cela. Mais ensuite, j’ai suivi la thérapie durant un mois et au début, elle m’avait déclarée que je marcherais probablement, mais que je ne retrouverais pas l’usage de ma main mais la semaine dernière elle m’a annoncée qu’elle avait tort. Ma main s’améliore et elle peut également le constater. J’avais l’impression que les pilules ont en quelque sorte aidés ma main mais là, j’en ai la preuve, la thérapeute elle-même l’a admise. Ensuite nous avons suspendu la thérapie jusqu’en automne car j’ai un genou en mauvais état qui gênait ma démarche, et elle avait certaines choses qu’elle voulait que je fasse à la maison et j’ai continué à prendre la pilule. Je suis persuadée que celle-ci m’a aidée et je suis tellement excitée à ce propos.Diane Cayce, California US


Apres trois semaines d’utilisation de la médecine,
une des infirmières m’a demandé de lui donner plus d’information sur le traitement car elle a remarqué quelques changement chez mon père qu’elle ne pouvait attribuer qu’a l’utilisation de la médecine. Mon père était plus actif et conscient qu’il ne l’a jamais été. J’ai imprimé l’information et elle l’a partagé avec d’autres infirmières, aucune d’entre elles ne connaissaient la médecine. J’ai oublié de mentionner que je devais obtenir la permission de son médecin pour utiliser la médecine; j’ai dû lui donnée toutes les informations sur le traitement. Best regards, Jessica Pensut, Floride, Etats‑Unis d’Amérique

AVC: La première cause de handicap dans le monde

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, 15 millions de personnes sont victimes d’un AVC chaque année.

Un AVC (Accident Vasculaire Cérébral) ou attaque cérébrale, est un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau. Cette perturbation soudaine entraîne un manque d’oxygène qui provoque la mort des cellules cérébrales de la partie du cerveau qui est touchée.

Il existe 2 grands types d’accidents vasculaires cérébraux:

Les AVC ischémiques ou infarctus cérébraux, 80% des AVC: il s’agit de l’occlusion d’une artère cérébrale par un caillot de sang qui s’est, soit formé à l’intérieur de l’artère cérébrale (thrombus), soit détaché d’une autre artère du corps et a été emporté par le courant sanguin jusqu’au cerveau (embolie d’origine cardiaque ou artérielle).!

AVC hémorragiques, 20% des AVC: il s’agit de la rupture d’une artère provoquant une hémorragie intracérébrale (15% des AVC), ou rupture d’un anévrysme (malformation de la paroi artérielle) provoquant une hémorragie méningée ou sous-arachnoïdienne (5% des AVC).

Quelles sont les séquelles après un AVC ?

Les incapacités qui en résultent dépendent de la localisation et de la gravité de l’AVC

Après un AVC, certaines personnes auront des handicaps physiques (faiblesse musculaire, paralysie partielle ou complète de la moitié du corps), une perte de la sensibilité, des troubles d’expression ou de compréhension orale, des troubles visuels ou encore des problèmes cognitifs comme la perte de mémoire.
Le niveau de récupération varie d’un patient à l’autre selon la localisation et la gravité de l’AVC

Pour minimiser les séquelles et réapprendre les gestes du quotidien, un programme de rééducation doit être mis en place rapidement.

Le temps est capital dans la récupération d’un AVC

La vidéo explique comment le cerveau se répare et se reconnecte lui-même

Comment fonctionne NeuroAiD

NeuroAiD est un booster de récupération dédié au maintien des fonctions neurologiques

NeuroAiD créé un environnement favorable à la neuroplasticité.

NeuroAiD permet la production de nouveaux neurones dans le cerveau (neurogenèse) et favorise les connexions entre les neurones en stimulant la formation de dendrites et de synapses neuroplasticité).

Ceci favorise la formation de nouveaux circuits neuronaux fonctionnels, ils sont la clé pour une récupération maximale. Ces changements au sein du cerveau se matérialisent en progrès dans la récupération des fonctions neurologiques pendant la rééducation. Cette activité neuroréparatrice de NeuroAiD a été mise en évidence en 2010 par une équipe de scientifiques Français et publiée dans un journal international à comité de lecture.

NeuroAiD peut-il m’aider?

NeuroAiD est recommandé à la suite d’un AVC.

Pour une information plus détaillée consultez notre page NeuroAiD peut-il m’aider?

Comment se procurer NeuroAiD?

NeuroAiD est agréé et commercialisé dans plus de 30 pays dans le monde

NeuroAiD est disponible en ligne et en pharmacie à Singapour. Il peut être acheté en ligne localement et expédié à l’international dans des pays qui n’ont pas de présence locale ou qui n’ont pas de représentants.

Il est de la responsablité de chaque consommateur de s’assurer qu’il agit conformément aux lois en vigueur dans leur pays quand il importe NeuroAiD de Singapour.

×